Les hackers éthiques modèrent les contenus Twitter

Parce que dans de nombreux pays comme l’Arabie Saoudite, les sites Internet doivent respecter une certaine politique religieuse, ces derniers sont contrôlés en ce sens. Néanmoins, lorsque les plateformes en question ou leurs utilisateurs semblent n’avoir que faire de l’image ou de la morale qu’ils renvoient, les autorités recourent à des hackers éthiques afin de mieux gérer la situation.

Les comptes Twitter espionnés en Arabie Saoudite

L‘intervention des hackers éthiques en Arabie Saoudite s’avère assez spéciale. Ces hackers exceptionnels seraient utilisés par les autorités afin de faire régner la politique religieuse du pays sur la toile. Ils surveillent notamment les comptes Twitter et en modèrent les contenus, qui présentent ce que l’on désigne par « vices », nuisant à l’éthique du royaume. Et en cas de non-respect des règles relatives imposées, l’utilisateur fautif peut faire l’objet d’une arrestation, encourant des peines importantes. Cette initiative a été prise par le Comité saoudien pour la promotion de la vertu et la prévention du vice (Haia). 2014, cette dernière a ainsi réussi à fermer 10 000 comptes du site du petit oiseau bleu.

La Haia responsable de la fermeture des comptes Twitter en Arabie Saoudite

Si les responsabilités de Twitter dans cette affaire sont réduites, pour sa part, la Haia est bien responsable de la fermeture de ces comptes « à vices ». Cette dernière de déclarer qu’une telle mesure est en particulier du ressort du département cybercriminalité, mettant alors en doute l’utilisation des hackers d’éthique par les autorités. Par ailleurs, la plupart desdits sites fermés, eux, présentaient un caractère pornographique.

De quelle façon les hackers éthiques opèrent-ils ?

Les hackers éthiques peuvent identifier les auteurs des comptes lorsqu’ils sont localisés sur le territoire concerné. Toutefois, leurs méthodes restent floues et sont multiples. Comme cela se fait souvent, les comptes ont probablement pu être piratés grâce à la découverte de leurs identifiants, menant aux adresses email et IP. Une surveillance des communications ne pourrait alors se faire en raison du protocole SSL appliqué par Twitter.

Laisser un commentaire