La distribution alimentaire adopte les nouvelles technologies

Actuellement, la distribution alimentaire est en phase de grands changements technologiques.

Puisque 46% des Français achètent désormais les produits alimentaires sur la toile, la distribution alimentaire ne doit pas baisser les bras face aux nouvelles technologies.

Qui sont les lauréats ?

Réduire la production de déchets était l’un des principaux objectifs de Raodath Amiou, celle qui a créé Optimiam et qui a obtenu le prix du ‘Service numérique’. C’est une application mobile dont le but est de connecter les magasins de proximité fournissant des produits alimentaires frais et périssables avec les acheteurs. Optimiam envisage prochainement d’utiliser d’autres systèmes novateurs : moteur de recherche, dispositif de parrainage et de notation, système de gestion des données…

Wind a été primé ‘Objet connecté’. Il a notamment conçu ‘Wind Terminal’ qui lie directement les clients et les restaurateurs. Les concepteurs de l’entreprise prévoient digitaliser plusieurs milliers de points de vente dans les quatre coins du globe

‘Frais d’ici’ a été primé ‘Concept Store’. Il aide les consommateurs à trouver plus de 2 500 produits dont la majorité provient de la région Midi-Pyrénées.

Le boom de l’e-commerce alimentaire

Internet est devenu l’outil incontournable pour bon nombre de Français pour faire des courses. Dans cette optique, beaucoup sont captivés par l’achat en ligne de produits alimentaires. Parmi les adeptes de cette méthode, ce sont surtout ceux de 24 à 34 ans qui y ont recours. Les professionnels sont aussi très attirés par cette technologie, en raison de leur confort financier et de leurs capacités à utiliser cette pratique.

Le développement de la segmentation

Contrairement au marché de masse durant les ‘30 glorieuses’, c’est actuellement la segmentation qui satisfait les consommateurs. Écoresponsabilité, produits de qualité, et beaucoup d’autres facteurs ont incité le e-commerce alimentaire à se segmenter via les achats groupés, les ventes personnelles, etc.

Le Grand Ouest en ligne de mire

Le Grand Ouest est une cible prioritaire, car 54% de la population est déjà habituée à l’achat alimentaire en ligne. Ce constat n’est pas une surprise parce que le cybermarché et le drive assurent un réel succès sur cette région. Les drives ont conquis 40% des utilisateurs, les ventes privées totalisent 20% et le direct producteur 14%.

En dépit du fait que les Français apprécient le e-commerce, les géants du secteur comme Cdiscount ou Amazon auront quand même des difficultés à s’imposer dans la distribution alimentaire.

Laisser un commentaire